Calendrier des événements

Partager sur :

Inscription au challenge Jeunes, Constructeurs, Visionnaires

L'AI ISEN VOUS RELAIE UN MESSAGE DE LA PART DU CAREER CENTER JUNIA

 

Présentation thématiques Challenge Usbek&Rica

Inscription jusqu'au 15 janvier 2021

Evènement le 4 février 2021

 

 

  1. Construire propre en 2030

La construction aujourd’hui se doit de répondre à plusieurs grands enjeux pour la société dont la protection de l’environnement. Lorsque l’on construit, plusieurs éléments entrent en jeu. A la fois la préservation d’un patrimoine architectural, soit l’implantation dans un milieu et le respect de ses normes, l’impact environnemental des chantiers, et l’utilisation de matériaux respectueux de l’environnement. Passer d’une logique du tout jetable à celle d’une économie circulaire, où construire peut vouloir dire rénover, réutiliser ou recycler est un défi auquel s’ajoute le suivant : répondre à l’augmentation de la population et au développement économique des territoires.

Construire propre en 2030, c’est proposer des constructions vertes, ou passives, mais aussi permettre la mutualisation des savoirs et des usages. Construire à plusieurs et penser le rôle de nouveaux acteurs pour permettre une ville saine et en accord avec tous ses usagers. Comment amener les étudiants et la société en général à réfléchir ce sujet aujourd’hui pour être acteur demain ?

 

  1. Construire inclusif en 2030 

Pour construire inclusif, il faut penser la construction pour les usagers et par les usagers.

Pour eux, c’est prendre en compte l’ampleur de l’impact des constructions sur l’écosystème d’une ville ou d’un quartier, et leur influence sur les relations entre les individus, la qualité de vie et l’intégration dans la société. Penser les nouveaux usages, les habitudes, les besoins de chaque habitant dans toute leur diversité (personnes âgées, personnes à mobilité réduite, personnes vulnérables …).

Par les habitants, c’est réintroduire de la diversité dans les processus de construction. La construction d’une ville inclusive passe aussi par plus de diversité dans les prises de décisions, les réalisations, et les implications dans les projets. Dans le BTP, il y a par exemple 12% seulement de femmes, et peu d’acteurs de l’économie circulaire. La production de déchet d’un chantier pourrait être divisée par deux si le maillage territorial et la mutualisation de travaux autour par exemple de points de collecte, de traçabilité et de valorisation de déchet s’organisaient.

 

Comment amener les étudiants et la société en général à réfléchir sur ce sujet aujourd’hui pour être acteur demain ?

Envie de représenter ton école à ce challenge, inscris-toi sur Job Teaser

Jeudi 4 février 2021

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.