Notre histoire

250px-norbert_segard1

Né de la volonté de Norbert Segard en 1956, l'Institut Supérieur d'Electronique du Nord est devenu, aujourd'hui, un ensemble de trois établissements dénommés Institut Supérieur de l'Electronique et du Numérique, à Lille (1956), Toulon (1991) et Brest (1994).

    

Cette évolution a pu avoir lieu grâce au dynamisme des équipes dirigeantes qui, dès le début des années 60 ont su faire reconnaître la qualité des enseignements (habilitation à délivrer le titre d'Ingénieur, reconnaissance par l'état).

 

Résolument tourné vers l'avenir, l'ISEN investit très tôt ses forces dans la recherche qui lui assure, à la fois, la formation continue des enseignants et le développement de ses réseaux de relations académiques et professionnelles. Reconnu dès 1975 par la création de la première unité de recherche associée au CNRS, cet effort s'est poursuivi par la création, en 1993, de l'unité mixte 9929 du CNRS, l'IEMN, devenue "Institut d'Electronique, de Microélectronique et de Nanotechnologies", important centre de recherche européen.

 

En 2000, sous l'impulsion de Michel LANNOO (Lille 1963), fut créé le L2MP, Laboratoire Matériaux et Microélectronique de Provence. Ce laboratoire est devenu l’IM2NP depuis janvier 2008.

 

Enfin à Lille, s'est créé l'IRCICA, centre de recherche en Télécom Avancé et se crée actuellement l'IRI, Institut de Recherche Interdisciplinaire, où électroniciens et biologistes vont travailler ensemble.

 

L’ ISEN forme aujourd'hui 300 ingénieurs par an dans le domaine des sciences et techniques du traitement de l'information. Il a déjà diplômé plus de 8000 ingénieurs. Il peut aujourd'hui prétendre, grâce à sa compétence et à la force que confère le nombre, aux toutes premières places dans le domaine de la formation d'Ingénieurs.