Actualités

Partager sur :
25 mars 2020
Générales

Portrait : qui se cache derrière l'AI ISEN ?

Vue 49 fois

Compte tenu des mesures sanitaires prises dernièrement par le Gouvernement, l'AI ISEN garde le lien avec son réseau et souhaite renforcer son côté humain en le mettant au centre de ses préoccupations.  A travers ce portrait, nous vous présentons l'un des membres permanents de l'Association, Camille Marchand.

 

  • Qui es-tu et quel est ton parcours ?

Je m’appelle Camille Marchand, j’ai 27 ans. Après avoir fait une grande partie de ma scolarité en Espagne à Madrid, où j’étais scolarisée au Lycée Français, j’ai un peu tâtonné à savoir ce que je voulais faire après l’obtention de mon Bac L et j’ai travaillé deux ans dans la restauration. Ça m’a permis d’être plus à l’aise au contact des gens car j’étais très jeune et surtout, je trouvais important d’apprendre la réelle valeur du travail et tout ce que cela peut apporter, surtout à titre personnel.

Sachant pertinemment que la restauration était un tremplin, j’ai décidé de commencer mes études supérieures en France et le hasard a fait que je me suis retrouvée à Lille ! J’ai repris mes études en commençant par un BTS Communication, puis j’ai finalement obtenu une Licence en gestion, économie et droit avant de poursuivre sur un Master Communication interne / externe que j’ai fait en 2 ans en alternance chez Orange. Un sacré rythme à tenir mais cela m’a beaucoup appris sur moi-même et ça m’a conforté dans l’idée d’être Chargée de communication.

 

 

  • Pourquoi avoir choisi l’AI ISEN ?

Suite à pas mal de stages de plus ou moins longue durée que j’ai eu l’occasion d’effectuer, j’ai pu aborder plusieurs secteurs (Grands groupes, PME, Agence Web, association…). Bien sûr chaque structure a ses propres caractéristiques et valeurs, mais ce que j’aime dans l’associatif, c’est avant tout les notions d’entraide et de partage, un esprit presque familial et d’écoute permanente qui permet de se sentir utile.

Lorsque j’ai obtenu mon Master, j’ai rapidement été confrontée à ma première (vraie) recherche d’emploi, études finies et première opportunité réelle de mettre à l’œuvre ce que j’avais appris !

C’est l’AI ISEN qui m’a donné la chance de réaliser cette première expérience dès le mois de mai 2019 et j’en suis très heureuse. Cela va bientôt faire un an que j’ai la chance de travailler avec des personnes à l’écoute, bienveillantes et qui savent m’accompagner mais aussi me faire confiance dans mes choix. Je n’avais jamais travaillé dans une école auaparavant, l’ambiance est sympa on y rencontre énormément de gens, les échanges sont nombreux et c’est très formateur car on s’adresse à des cibles différentes.

J’aime l’idée de contribuer à porter l’image de l’AI ISEN ainsi que ses messages et valeurs vers l’ensemble de la communauté.  

 

  • Qu’as-tu envie d’apporter à l’Association ?

Une super présence (web, print…) et une image en cohérence avec le dynamisme de l’association ! Sur les réseaux sociaux, j’ai notamment plaisir à partager les contenus que certains étudiants ont envie de mettre en avant, ou bien des projets portés par des ingénieurs ISEN, cela me semble important de pouvoir contribuer à insuffler leurs messages en plus des nôtres. Toutes les infos relatives aux différentes écoles sont régulièrement partagées dans une Newsletter que je crée chaque mois, avec des nouvelles des régions notamment mais aussi de l’international…

En remaniant peu à peu les supports de com, je prends goût à relayer ce type d’informations qui nous viennent de partout, pour montrer que chacun apporte sa pierre à l’édifice. Continuer de pouvoir multiplier ces échanges, avec les écoles, les Responsables communication notamment, partager nos idées et nos infos fait aussi partie du moteur de l’AI ISEN.

Avec Sandrine, nous sommes complémentaires dans nos manières de faire et traiter telle ou telle chose, on forme un bon binôme et on se comprend très vite ! Elle m’aide à me dévoiler et à mieux comprendre l’environnement dans lequel nous travaillons ce qui m’aide à porter les messages que nous souhaitons faire passer.

L’avantage de l’AI ISEN c’est qu’on est en collaboration avec des personnes vraies et investies, ça se ressent dans le travail et c’est très appréciable.

 

  • Comment t’adaptes-tu dans la situation actuelle, qu’en profites-tu pour faire ?

La situation actuelle est angoissante mais personnellement plus les jours passent, plus je m’y habitue. Je suis de nature stressée et très active, pour moi c’est impossible de rester en place ! Je me découvre donc une autre facette, où je prends le temps de réfléchir et d’être plus patiente. Je lis, je ne prenais / n’avais plus le temps de le faire, je fais beaucoup de ménage, étonnamment ça me vide la tête. Je fais du sport avec des temps d’entraînement plus longs que d’habitude, c’est un besoin et ça me permet de me gérer !

Avec les moyens qu’on a maintenant, j’appelle beaucoup mes proches et mes amis, savoir qu’on n’est pas si loin et se voir, même si c’est virtuel, ça rassure :)

 

Prenez tous soin de vous !

 

Camille Marchand



2 Commentaires

Sandrine DEPICKERE
Il y a 1 mois
Super portrait Camille ! désormais tout le monde connaît les permanentes de l'AI ISEN et qui se cache derrière un prénom !!!
Laurent MOUSSU (Lille Ingénieur, 1977)
Il y a 1 mois
Camille affirme déjà de grandes qualités professionnelles. En moins d'un an, tout notre réseau a pu constater à quel point nos outils (Web, réseaux sociaux,...) ont fait peau neuve. Camille s'approprie petit à petit ce qui fait l'âme de notre communauté. Sandrine et elle sont devenues des atouts précieux pour notre transformation et notamment notre reconquête des jeunes ingénieurs et des élèves-ingénieurs. Et en cette période si particulière et inédite, elles animent mieux que jamais nos échanges. Pour rappel "animer", c'est, étymologiquement, "donner du souffle". Un must en ce moment !

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.