Actualités

Partager sur :
25 mars 2020
Toulon

Portrait : Lucie Bourquard, élève-ingénieur à Toulon !

Vue 301 fois

Peux-tu te présenter et expliquer ton choix de parcours à l’ISEN ?

 

Je m'appelle Lucie BOURQUARD, 20 ans et en Master 1 IoT option Smart Energies à l'ISEN Toulon. Je suis rentrée à l'ISEN Toulon par la filière Prépa Rebond, ayant commencé mes études avec une tentative infructueuse en PACES. Je suis tombée sur l'ISEN presque par hasard, je passais devant régulièrement sans vraiment savoir qui se cachait dans ce bâtiment, jusqu'à mon atterrissage sur la page web de l'école. Quelques clics et nous avions le dossier de pré-inscription en main...

 

Quelle belle aventure depuis! J'y ai trouvé ma voie (et ma voix!) en tant que future ingénieure dans les Smart Energies. Soucieuse de l'état de notre planète, et consciente de la transition écologique, j'ai l'intention de porter haut les couleurs de l'ISEN et de lutter pour un monde meilleur, avec toutes les capacités dont je peux disposer ainsi que celles qu'il me reste encore à acquérir aux côtés de nos enseignants et intervenants. 

Merci à tous les profs, le personnel, les assos étudiantes, et les élèves de m'avoir aidé à trouver mon chemin! 

 

 

Au regard du contexte actuel, comment t’es-tu adaptée ? Comment gères-tu les cours à distance ?

 

Côté confinement, nous sommes deux dans notre appartement, donc tout va bien! Mon fiancé était en Espagne jusqu'à il y a quelques jours donc ce fut un début de confinement solo et assez anxiogène, mais à présent nous ne manquons de rien si ce n'est d'un jardin...

 

Nos profs se sont donnés à fond pour mettre en place les cours en ligne, et ça fait plaisir de voir que des deux côtés il y  a un désir de travailler ensemble.

 

En dehors des cours, à quoi aimes-tu consacrer ton temps libre ?

 

Côté passions, je fais de la musique, et j'ai déjà à ce sujet participé aux associations de musique de l'ISEN dans mes années prépa. Je joue du violon depuis presque 15 ans maintenant, sachant que j'ai été assez rigoureuse jusqu'à mon année de troisième, puis le système international de musique a eu raison de moi dans le sens où j'aurais dû faire énormément de solfège afin de valider mon "année" et obtenir mon diplôme de fin de cinquième année de violon. A partir de ce moment-là, j'ai été un peu moins régulière et académique, j'ai plus joué pour le plaisir, et je me suis un peu perdue lors de mes études. J'avais également une base en piano et en guitare de par l'aide d'un membre de ma famille mais également certaines facilités quant à la lecture de la musique, ayant pratiqué le violon toutes ces années. J'ai décidé de me mettre au chant 1 an et demi avant le début de mes études, et j'ai intégré en fin de compte l'ISEN Music en tant que chanteuse dans mes années prépa! Sans jamais laisser le violon de côté évidemment, puisqu'en plus de la coiffer, j'ai eu l'occasion d'accompagner musicalement ma tante à l'autel le jour de son mariage... Que de beaux souvenirs!

 

A propos de la danse, je gère actuellement un club de danse, Dans'ISEN où je fais le lien entre un intervenant (ancien ISEN!) et l'école.  J'avais personnellement fait pas mal de rock 4 temps en soirée chez des copains au lycée. J'ai donc sauté sur l'occasion en fin de deuxième année lorsqu'on m'a dit qu'un groupe de danse rock s'ouvrait à l'ISEN! Il s'agissait cette fois-ci de rock 6 temps, un peu plus travaillé au niveau du rythme, de la ligne de danse, et des pas également. L'année suivante, en troisième année, nous avons donc fait du rock 6 temps au premier semestre, et l'intervenant (ancien ISEN, Alexandre Roy) nous a fait découvrir le West Coast Swing en deuxième partie de l'année. C'est ce schéma-là que nous reprenons actuellement, en rajoutant cette année des petits ateliers de danse solo (shim sham et charleston) auxquels nos membres participent volontiers !

D'autre part je m'intéresse à l'humanitaire, j'ai pris part puis dirigé le projet Wikeys au sein de l'association humanitaire ISEN Partage pendant 2 ans.

 

En dehors des cours, je me concentre sur ma vie de famille, et j'aime beaucoup rendre visite également à ma belle famille et voyager. J'ai été expatriée pendant 10 ans! Durant ce qui représente aujourd'hui la moitié de ma vie, j'ai eu la chance de visiter Pékin, Abu Dhabi et Singapour, grâce au travail de mon père qui est également ingénieur. D'autant plus de raisons pour poursuivre ce chemin!

 

Je trouve très enrichissant le fait de lire l'histoire sur des gens dont nous pouvons être si proches (au sein de la communauté AI ISEN par exemple) et si loin (nous n'habitons sûrement pas dans la même ville) !

 

Merci pour tout ce que vous faites !

 

Respectueusement,

 

Lucie Bourquard (Toulon 2021)



1 Commentaire

Sandrine DEPICKERE
Il y a 2 mois
Super portrait et très belle rencontre ! Tu es super Lucie, continue ce beau chemin avec cette belle dynamique ! Je suis contente qu'on ait fait connaissance !

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.